Les Z’Occupants

 » Les occupants et occupantes de la Tannerie sont des professionnels du milieu de la culture. Mais pas que ! Ce sont aussi des associations, des bénévoles, des spectateurs et des spectatrices.
Les occupants et occupantes ont des revendications pour le milieu culturel, la réouverture des lieux, et la poursuite de l’année blanche pour les intermittent.e.s. Mais pas que ! Nous sommes à la recherche de toujours plus d’égalité et de justice sociale; Nous luttons contre la précarité grandissante qui frappe toutes les générations, tous les domaines professionnels. Nous luttons aussi pour le RSA en faveur des 18-25 ans, et contre la réforme de l’assurance chômage.
Les occupants et occupantes ont partagés la vie quotidienne de la Tannerie pendant 2 mois. Mais pas que ! le QG qu’a constitué l’occupation de la Tannerie a été l’opportunité de créer des événements de lutte ensemble, de monter des commissions notamment pour interpeller nos élu.e.s et les sensibiliser à nos inquiétudes et nos colères. L’occasion de rêver une autre société, de nouer des liens avec d’autres luttes (marche pour le climat entre autre).
Le mouvement d’occupation nationale a été un tremplin formidable pour créer des réseaux de solidarité, des espaces d’accords et de désaccords, pour requestionner la politique culturelle mais pas que, pour faire converger des luttes locales, et ne jamais lâcher l’espoir que nous partageons d’en finir avec un état sourd et aveugle à la détresse de ces citoyens et citoyennes.
occupons, occupons partout ! »